Accueil > Actualités > La Fédération française Sports pour tous réorganise ses ressources humaines

La Fédération française Sports pour tous réorganise ses ressources humaines

Avec l'adoption de la loi NOTRe relative à la nouvelle réorganisation territoriale de la République, les fédérations nationales sont contraintes de revoir leur propre organisation, ce qui a nécessairement une incidence sur les ressources humaines. La  Fédération française Sports pour tous a pris le taureau par les cornes en s'engageant dans une démarche "Zoom RH" qu'elle a voulu co-construire avec l'ensemble de son réseau.

Fusion des équipes

Depuis le 1er janvier 2016, la France est découpée en 13 régions (au lieu de 22). Cette réorganisation administrative a également un impact pour les fédérations nationales, en premier lieu les fédérations sportives dont l'organisation se calque logiquement sur le schéma territorial français.

La Fédération française Sports pour tous, qui fête son cinquantième anniversaire, a souhaité s'engager dans une démarche « zoom RH » collective pour mieux accompagner la fusion de ses comités régionaux et le rapprochement des équipes. 3 200 structures sont affiliées à la fédération qui licencie 210 000 pratiquants, encadrés par 5 300 animateurs qualifiés et 30 cadres sportifs. Jusqu'en 2016, la fédération comptait 75 comités départementaux et employait 24 salariés dans ses comités régionaux.

La phase de diagnostic, qui s'est déroulée au printemps 2016, a impliqué 8 comité régionaux en plus de la fédération nationale ; elle a révélé des disparités régionales très fortes en termes de management, de procédures et de pratiques RH, dont certaines présentaient un risque juridique au regard de la réglementation : directions salariées et ou bénévoles, recours au chèque emploi service ou aux heures supplémentaires, rémunérées ou non, gestion déléguée à un cabinet comptable ou au seul trésorier, etc. La mise en place d'outils de collecte partagés a permis de recueillir des données exhaustives.

Co-construction

Pour que cette démarche zoom RH soit menée à bien, la fédération a invité toutes les régions à poursuivre l'état des lieux sur leur territoire, mais aussi à aider les dirigeants élus ou salariés à tirer les enseignements de ces diagnostics et à alimenter la réflexion de la fédération sur le volet RH. Pour Khédidja Namoune, conseillère formation en Île-de-France, la co-construction de la démarche, dès la phase de conception, est essentielle pour emporter l'adhésion de l'ensemble du réseau. Ainsi, il s'appropriera plus facilement les outils et procédures RH que la fédération veut harmoniser et sécuriser juridiquement au terme de la phase d'accompagnement.

Menée avec le cabinet Aegist Hommes & Performances, qui avait réalisé le diagnostic et les outils partagés, elle devrait aboutir à la fin de l'année... à une nouvelle organisation territoriale.

Pour aller plus loin : pour bénéficier du service "Zoom RH", un diagnostic et accompagnement au service des ressources humaines, consultez notre rubrique dédiée.

D'autres actualités sur les mêmes thèmes : Ressources humaines, Uniformation, Ile-De-France