Uniformation, le sens de votre avenir
Accueil > Actualités > Un nouveau métier : accompagnant éducatif et social

Un nouveau métier : accompagnant éducatif et social

iStock_11173766handicap

La création d’un nouveau diplôme de niveau V est la première étape de la restructuration des diplômes de travail social : il fusionne deux diplômes existants (DEAVS et DEAMP) et combine trois spécialités (domicile, établissement et cadre scolaire). L’objectif est de faciliter les passerelles entre les spécialités.

Le décret du 29 janvier 2016 crée officiellement le diplôme d’Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES) : celui-ci "atteste des compétences nécessaires pour réaliser un accompagnement social au quotidien, visant à compenser les conséquences d'un handicap, quelles qu'en soient l'origine ou la nature, qu'il s'agisse de difficultés liées à l'âge, à la maladie, ou au mode de vie, ou les conséquences d'une situation sociale de vulnérabilité, et à permettre à la personne de définir et de mettre en œuvre son projet de vie". Des deux autres diplômes préexistants, celui d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS) était plutôt orienté de fait vers les personnes âgées et celui d'aide médicopsychologique (AMP) plutôt orienté vers les personnes handicapées. Le nouveau diplôme comprend un tronc commun et trois spécialités : "accompagnement de la vie à domicile", "accompagnement de la vie en structure collective", "accompagnement à l'éducation inclusive et à la vie ordinaire". Cette dernière spécialité est tournée vers les enfants, adolescents et jeunes adultes en situation de handicap. En ce qui concerne les titulaires actuels des DEAVS et DEAMP, le décret prévoit un basculement automatique sur le diplôme d’accompagnement éducatif et social avec la spécialité "accompagnement de la vie à domicile" ou "accompagnement de la vie en structure collective".

Une formation destinée à favoriser les passerelles entre spécialités et proposant de vrais parcours professionnels

L’arrêté du 29 janvier 2016 précise le contenu et le déroulé de la formation conduisant à l’obtention de ce diplôme. Le cursus comprend à la fois une formation théorique (525 h, dont 147 pour la spécialité choisie) et une formation pratique (840 h de stages), sur une période de un à deux ans ; la durée et le contenu de la formation peuvent varier en fonction de l’expérience professionnelle et des diplômes déjà détenus par les candidats. In fine, les titulaires de ce nouveau diplôme pourront diversifier leurs lieux d’exercice, le type de fonctions occupées, et avoir de véritables parcours professionnels.

Pour en savoir plus :

Type d'actualité: Général

Haut de la page