Accueil > Des enjeux RH > Les métiers de l'économie sociale > Auxiliaire de petite enfance

Auxiliaire de petite enfance

Activité principale du poste

Le métier de l’auxiliaire petite enfance consiste à prendre en charge l’enfant bien portant, malade ou handicapé en liaison avec une équipe pluridisciplinaire. Sous la responsabilité d’un(e) directeur ou d’un(e) responsable technique il ou elle répond aux besoins quotidiens de l’enfant par la présence qu’il/elle assure, les soins spécialisés auxquels il/elle participe et aux activités d’éveil qu’il/elle organise. Il/elle veille à leur sécurité et à leur bien-être.

Missions principales du poste

  • Accueillir les parents et les enfants
  • Participer aux réunions d’équipe
  • Assurer les soins et l’hygiène de vie quotidienne des enfants
  • Encadrer un groupe d’enfants
  • Entretenir l’environnement proche
  • Assurer la gestion des stocks (produits d’hygiène)
  • Organiser des activités d’éveil, en lien avec l’éducateur/trice petite enfance
  • Encadrer, sous la responsabilité du directeur ou d’un responsable technique, du personnel
  • Assurer la gestion des ouvertures et fermetures

Conditions de travail

L’auxiliaire petite enfance fait partie d’une équipe et est placé(e) sous le contrôle d’un responsable.

Dans une crèche ou halte-garderie, les horaires sont réguliers mais décalés.

Compétences

  • Capacités relationnelles
  • Respect rigoureux des horaires (prise des repas, repos des nourrissons)
  • Calme et maîtrise de soi
  • Anticiper les comportements et réactions des enfants
  • Travailler en équipe dans le respect du projet d’établissement
  • Connaître les règles élémentaires d’hygiène
  • Connaître les stades de développement de l’enfant
  • Résistance aux bruits (pleurs, cris…)

Diplômes

Pour accéder à la profession, il faut être titulaire :

  • du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture DP AP de niveau V
  • ou du BP JEPS (brevet professionnel de la jeunesse de l’éducation populaire et du sport) de niveau IV

Évolution professionnelle

Après une expérience professionnelle de quelques années, l’auxiliaire de puériculture peut passer le concours d’entrée dans les instituts de formation de soins infirmiers (IFSI) et préparer le diplôme d’État d’infirmier ou bien le diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants.

parcours de formation_Page_05

parcours de formation_Page_06

Haut de la page