Le tutorat

tutorat

Le tutorat est un outil au service de la professionnalisation.

C’est une relation formative au sein d’une entreprise entre un tuteur, et un apprenant. Le premier transmet au second un savoir pratique, de manière informelle, à l’inverse des formations théoriques dispensées à l’apprenant en organisme de formation.

Le tutorat permet de valoriser les compétences des salariés expérimentés en leur permettant de transmettre leurs méthodes de travail et leur savoir-faire.

QUI PEUT EN BÉNÉFICIER ?

Tout salarié peut être accompagné par un tuteur, appelé « maître d’apprentissage », dans le cadre des contrats de professionnalisation, des périodes de professionnalisation, des contrats d'apprentissages, de contrats d’insertion par l’emploi, de stages pratiques en entreprises, des emplois d'avenir.

QUI PEUT ETRE "MAÎTRE D'APPRENTISSAGE" ?

Le maître d’apprentissage peut être un salarié, désigné par l'employeur, ou bien l'employeur lui-même.

  • Il est volontaire. Son employeur doit lui permettre d’assurer sa fonction dans de bonnes conditions. Il doit justifier d'une expérience professionnelle d'au moins 2 ans dans une qualification ou un secteur d'activité en rapport avec l'objectif de professionnalisation visé.
  • Il ne peut pas suivre simultanément le tutorat de 3 salariés en cours de professionnalisation (en contrat ou période de professionnalisation, en contrat emploi d'avenir ou en contrat d’apprentissage). Si le tuteur est l’employeur, il ne peut pas assurer simultanément le tutorat de plus de 2 salariés en cours de professionnalisation.

A noter : Dans le cadre de l’apprentissage, un maître d’apprentissage ne peut suivre que 2 salariés maximum et les conditions requises pour jouer ce rôle diffèrent : le maître d’apprentissage doit posséder un diplôme au moins équivalent à celui que prépare l’apprenti et avoir acquis au moins 2 ans d’expérience ou alors posséder 3 années d’expérience.

SPÉCIFICITÉS DU TUTORAT ?

La présence d’un tuteur est obligatoire dans le cadre des contrats de professionnalisation et des emplois d’avenir. Elle ne l’est pas dans le cadre de la période de professionnalisation, mais certains accords de branche l’incluent dans leurs priorités.

  • Le rôle du tuteur :

- Accueillir, informer, guider le tutoré pendant la durée de l’action de formation, du contrat ou de la période de professionnalisation,
- Veiller au respect de son emploi du temps,
- Organiser son activité dans l’entreprise afin de faciliter l’acquisition des savoir-faire professionnels et pour assurer un suivi personnalisé et formalisé,
- Assurer la liaison avec l’organisme ou le service chargé des actions d’évaluation et d’accompagnement ainsi que des enseignements généraux, professionnels et technologiques et participer à l’évaluation du suivi de la formation.

  • Les missions du tuteur :

Dans le cadre du contrat de professionnalisation, de la période de professionnalisation ou du contrat Emploi d'avenir :
- Le tuteur peut participer aux différentes étapes du contrat, de la période de professionnalisation ou de l'accompagnement du salarié en emploi d'avenir : élaboration du programme, bilan, validation... Pour cela, l’employeur doit lui permettre de disposer du temps nécessaire pour exercer ses fonctions et se former.
- Le tuteur suit l’apprenant, le conseille, le sanctionne (positivement et négativement) et l’accompagne tout au long de son contrat ou de sa période (et si possible après).

QUELS FINANCEMENTS ?

  • Coût de formation des tuteurs :

Aucune formation n’est imposée légalement pour les tuteurs. Toutefois, la fonction de tuteur ne s’improvise pas, c’est pourquoi il existe des formations spécifiques (sanctionnées souvent par un certificat).

Uniformation prend en charge la formation des salariés appelés à encadrer en tant que tuteurs des personnes en cours de professionnalisation : à hauteur de 15€/heure dans la limite de 40 heures (soit un plafond de 600€) pour les tuteurs de salariés en contrat de professionnalisation ou en période de professionnalisation.
Pour les tuteurs de salariés en contrat emploi d'avenir, des formations collectives spécifiques sont dispensées sur l'ensemble du territoire par des organismes de formation référencés par Uniformation. Qu'il s'agisse de ces formations collectives ou de formations individuelles, Uniformation prend en charge la totalité du coût pédagogique.

  • Coûts liés à l’exercice de la fonction tutorale :

Uniformation apporte à l'employeur une aide à l’exercice de la fonction tutorale, pour l’accompagnement des salariés en contrat de professionnalisation ou en période de professionnalisation. Cette aide est versée à l’employeur dans le cadre de la mise à disposition d’un tuteur pour encadrer la personne en formation. Elle est calculée sur la base d’un plafond mensuel.

Il ne s’agit pas d’une prise en charge d’heures de formation mais d'un financement des dépenses liées à l’exercice du tutorat.

La prise en charge de l’aide à l’exercice de la fonction tutorale est limitée à une seule prise en charge par tuteur même si celui-ci suit plusieurs salariés sur la même période.

A noter : La formation de maître d’apprentissage est également prise en charge par Uniformation mais l’aide à l’exercice de la fonction tutorale ne s’applique pas pour l’accompagnement de salariés en contrat d’apprentissage.

Uniformation peut prendre en charge les dépenses relatives à l’exercice de la fonction tutorale selon les plafonds suivants :
- Pour les contrats de professionnalisation dont la formation est prise en charge sur la base d’un forfait de 9,15 €/heure (concernant des publics dits "classiques") : plafond de 230€/mois sur 6 mois (soit 1 380 €).
- Pour les contrats de professionnalisation dont la formation est prise en charge sur la base d’un forfait de 9,15 €/heure, lorsque le tuteur est âgé de 45 ans et plus : plafond de 345 €/mois sur 6 mois (soit 2 070 €)
- Pour les contrats de professionnalisation dont la formation est prise en charge sur la base d’un forfait de 15 €/heure (concernant les bénéficiaires de minima sociaux : RSA - ASS - AAH, les personnes ayant bénéficié d’un CUI ou les jeunes de 16 à 25 ans de niveau V bis/VI) : plafond de 345 €/mois sur 6 mois (soit 2 070 €)
- Pour les périodes de professionnalisation, l’aide est plafonnée à 230€/mois sur 6 mois (soit 1380€), y compris pour les emplois d’avenir.

La prise en charge de l’aide à l’exercice de la fonction tutorale est limitée à une seule prise en charge par tuteur même si celui-ci suit plusieurs salariés sur la même période.

  • Coûts liés à l’accompagnement tutoré, pour les emplois d’avenir :

Par accompagnement tutoré, on entend l’encadrement par le tuteur des heures de formation réalisées en entreprise au bénéfice du salarié en emploi d’avenir. Ces heures de formation et d’accompagnement tutoré peuvent faire l’objet d’une prise en charge (plafonnée) par Uniformation si elles sont conventionnées, suivies et attestées.

QUELLES DÉMARCHES POUR LE TUTORÉ ?

Les salariés intéressés par le tutorat doivent vérifier que leur profil corresponde aux exigences légales pour être tuteur.

Ensuite, il est conseillé de se faire connaître auprès de son employeur qui est décideur sur la désignation des tuteurs et maîtres d’apprentissage.

QUELLES DÉMARCHES POUR L’EMPLOYEUR ?

L’employeur doit recenser les salariés volontaires et disposant des compétences et/ou qualifications nécessaires pour encadrer un apprenant.

Il doit ensuite renseigner son identité sur les contrats entraînant une obligation de tutorat (contrats d’alternance notamment).

Il est conseillé de faire suivre aux tuteurs (notamment les nouveaux) une formation qui peut se dérouler avant le début du tutorat mais aussi parfois lors de journées étalées sur plusieurs mois.

Nos équipes régionales vous transmettront un formulaire d’attestation d’exercice de la fonction tutorale, à nous retourner à l’issue de la mission du tuteur.

Haut de la page