Accueil > Salariés > Préparer son projet > Présenter mon projet à mon employeur

Présenter mon projet à mon employeur

19 août 2008

presenter-projet

Quelques recommandations préliminaires

Préparez soigneusement votre projet professionnel avant de le présenter à votre employeur. Pour cela :

  • ciblez deux ou trois possibilités d’actions à mener qui vous semblent particulièrement pertinentes,
  • rencontrez des professionnels spécialisés dans le secteur de l’orientation professionnelle et dans votre secteur d’activités.

Faites vous aider

Pour valoriser votre projet, préparez une fiche projet, récapitulant les informations importantes suivantes :

  • le contexte (professionnel, personnel) dans lequel votre projet s’inscrit,
  • les objectifs visés à long, moyen et court terme,
  • le détail de votre projet,
  • les liens éventuels avec votre poste de travail, les activités et/ou les développements de votre entreprise.

Le service Formation ou Ressources Humaines, les instances représentatives du personnel, les délégués du personnel, votre manager sont là pour vous aider. Profitez-en.

Choisissez le bon moment

Pour présenter votre projet : repérez vous-même les « moments propices » en vous appuyant sur votre connaissance de la vie de votre entreprise. Si une politique de formation concertée est mise en oeuvre (avec un véritable système de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), vos demandes et vos attentes peuvent être recueillies :

  • Lors des entretiens professionnels, d’évaluation ou de deuxième partie de carrière :
    Ce sont des moments privilégié d’échanges entre votre manager et vous, pendant lesquels vous faites le point sur votre situation professionnelle. Exposez vos atouts et faiblesses, exprimez vos attentes éventuelles.
  • Dans un moment d’écoute :
    Si le climat social de votre entreprise le permet, les managers sont davantage à votre écoute. Profitez-en pour solliciter un entretien auprès de votre supérieur hiérarchique.

Evitez certaines périodes !

Certains moments liés à la vie de votre entreprise ne sont pas opportuns pour solliciter vos responsables :

  • Les moments de forte activité, notamment si votre départ en formation nécessite le recrutement et la formation d’une nouvelle personne.
  • Les moments « réglementés »: conseil d’administration, bilan comptable, etc.

 

Optez pour le dispositif le mieux approprié à votre projet de formation

Si vous hésitez sur le dispositif correspondant le mieux à votre situation, tenez compte de plusieurs critères pour prendre une décision. De toute façon, le dispositif le plus approprié est celui qui vous permettra d’atteindre dans les meilleures conditions l’objectif professionnel que vous vous êtes fixé.

  • Le plan de formation : son utilisation peut être tout à fait opportune si votre employeur s’est investi dans votre projet depuis le départ. Ce qui peut être le cas si votre projet s’inscrit dans la stratégie et les orientations de l’entreprise à plus ou moins long terme.
  • Le droit individuel à la formation (DIF) : l’utilisation du DIF peut être pertinente, notamment pour une formation de courte durée, si vous avez acquis assez d’heures.
  • Les congés : ces dispositifs vous permettent de suivre différents types d’actions, indépendamment de celles pouvant être inscrites au plan de formation. Elles peuvent vous permettre :
    • d’obtenir une certification,
    • d’accéder à un niveau supérieur de qualification,
    • d’effectuer une reconversion professionnelle,
    • de connaître de nouveaux horizons : bénévolat, vie associative.

A noter : si vous répondez aux conditions d’éligibilité à la période de professionnalisation, pensez à l’exploiter. La possibilité d’effectuer une formation qualifiante en alternance est intéressante. Reportez vous à la page : « J’ai un projet » .

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander une aide à votre employeur ou aux conseillers d’Uniformation.

Tenez compte de vos obligations vis-à-vis de votre employeur

  • Dans le cadre du plan de formation : la réalisation d’actions est assimilée à l’exécution « normale » de votre contrat de travail. Si les actions se déroulent hors temps de travail, votre employeur devra obtenir un accord de votre part.
  • Dans le cadre d’un congé : vous devrez obligatoirement demander à votre employeur une autorisation d’absence*.
    Attention : des délais légaux doivent être respectés pour ces demandes. Votre employeur ne peut refuser votre demande, il peut juste la reporter, en invoquant des raisons de service.
    *Pour connaître les délais à respecter pour chaque congé, demandez à votre conseiller Uniformation ou consultez les pages de ce site.

 

  • Dans le cadre d’une demande de DIF : même si l’utilisation du DIF relève de votre propre initiative, vous devez obtenir l’accord de votre employeur, le principe même du DIF reposant sur la co-décision. Votre demande doit comporter les éléments suivants :
    • l’intitulé de la formation choisie,
    • la date de début du stage,
    • sa durée,
    • le nom et les coordonnées de l’organisme de formation,
    • les modalités de réalisation de la formation (pédagogiques et logistiques).

Vous trouverez en annexe un exemple de demande de DIF.

A noter : votre employeur peut avoir mis en place une procédure spécifique de demande de DIF, pensez à en prendre connaissance.

A été réactualisée le 19/08/2008

Haut de la page