Accueil > Actualités > L'Udes et les Cress renforcent leur partenariat en région

L'Udes et les Cress renforcent leur partenariat en région

L'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (Udes) et le Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRES) ont signé, le 24 juin dernier, un protocole de coopération pour mieux coordonner leurs activités et leurs positionnements à l'échelle territoriale. Au nombre des actions envisagées, l'appui à la formations des dirigeants et des salariés de l'économie sociale et solidaire.

La loi relative à l'économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 a fixé de nouvelles fonctions aux chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (Cress), notamment d'observatoire des entreprises du secteur, de promotion et de développement à l'échelle territoriale. Celle  du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle et à la démocratie sociale, a reconnu un niveau de représentativité multiprofessionnelle aux syndicats employeurs, qui permet aujourd'hui à l'Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) de siéger dans les instances nationales du dialogue social (Haut Conseil du dialogue social, Conseil supérieur de la prud'homie et Conseil d'orientation des conditions de travail).

Se coordonner pour mieux peser

Il était donc naturel que ces deux instances s'associent plus étroitement pour "mieux structurer le nouveau paysage de l'économie sociale et solidaire en région" et à "accompagner les entreprises et les employeurs sur les problématiques d'emploi et de formation et autour de nouveaux outils".

Le protocole, qui prolonge ceux signés depuis 2007, prévoit 4 axes de partenariat à l'échelle territoriale :

  • assurer la représentation de l'ESS auprès des pouvoirs publics et favoriser la prise en compte de ses intérêts, en intervenant dans les conférences sociales régionales, les grands schémas de développement régionaux, les lieux de concertations paritaires ;
  • appuyer la création et le développement des entreprises de l’ESS (échanges d'outils, communication croisée, etc.) ;
  • soutenir la formation des dirigeants et des salariés des entreprises de l’ESS ;
  • collecter des données économiques et sociales auprès des entreprises de l’ESS.

Former à la fonction employeur

Concernant la formation des dirigeants et des salariés du secteur, le protocole donne la priorité aux actions en faveur des dirigeants, dans le prolongement du programme Sofocle-ESS ("Soutenir, former, coordonner la formation des employeurs de l'ESS", socle de formation à la fonction employeur dans les territoires), initié dès 2011 par l'Udes (alors Usgeres), en partenariat avec les Cress, la Macif et Chorum. L'objectif est de consolider une offre de formations concertée à la fonction employeur dans les territoires, en cohérence avec les formations et dispositifs existants.

Pour en savoir plus :

L'Udes regroupe 25 groupements et syndicats d'employeurs (associations, mutuelles, coopératives) et 14 branches et secteurs professionnels, représente un tiers des employeurs de l’économie sociale  et solidaire qui emploient la moitié des salariés du secteur.

D'autres actualités sur le même thème : Economie sociale et solidaire,