icons / search Created with Sketch.
icons / close Created with Sketch.

Les métiers de la cohésion sociale

Voici la liste des métiers pour lesquels la compétence "Protection des données" est nécessaire

Diététicien

A partir d’un bilan diététique personnalisé, le/la diététicie(ne) dispense des conseils nutritionnels, éduque et rééduque sur le plan nutritionnel des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation.

Directeur de centre social

Il/Elle dirige un lieu de vie permanent accueillant des publics en difficultés (personnes handicapées, dépendantes, sans logement, etc.), en liaison avec des partenaires associatifs et institutionnels de l’aide sociale.

Ecrivain public

L’écrivain public ou associatif exerce une prestation de médiation. Professionnel(le) de la communication écrite, il/elle peut constituer le « trait d’union » entre habitants et administrations.

Employé(e) à domicile

Présent(e) aux côtés des personnes qui ne peuvent plus réaliser seules les actes ordinaires de la vie courante, l’employé(e) à domicile les aide dans les activités quotidiennes, domestiques ou administratives.

Formateur(trice)

Le/la formateur(trice) assure des prestations de conseil, de formation et/ou de perfectionnement auprès d’adultes salariés ou demandeurs d’emploi (publics variés), pour une mise à jour des connaissances ou un nouvel apprentissage.

Gestionnaire de patrimoine

Constamment à la recherche des solutions les mieux adaptées aux attentes de ses clients, le gestionnaire de patrimoine, est un spécialiste de l'investissement sur mesure et un expert en ingénierie patrimoniale qui possède de solides connaissances en économie, finance, fiscalité et droit.

Infirmier

Au sein d’un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) ou d’un centre de soins ou de santé, l’infirmier(ère) analyse, organise, réalise les soins infirmiers et les évalue. Il/elle se charge également d’une partie de la prévention et de l’éducation sanitaire.

Maitre(sse) de maison

Le/la maître(sse) de maison s'occupe du bien-être des usagers des établissements sociaux et médico-sociaux pour lequel il/elle travaille. Ce bien-être peut aussi être physique ou psychologique.